Contacter Vouvray Patrimoine

Par email : vouvraypatrimoine@gmail.com

L'ACTUALITE

LE PETIT BOIS À VOUVRAY

Il y a des maisons qui attirent le regard, des endroits mystérieux qui éveillent la curiosité, qui "vous parlent"... c'est ce que j'ai éprouvé en passant devant la demeure située au 2 allée du Petit Bois à Vouvray... d'autant plus que je m'étais déjà arrêtée devant cette maison à la fin des années 1990. Cette maison de maître porte le nom de "Petit Bois" et l'on retrouve les lettres "P" et "B" joliment ouvragées en haut du portail.

Lire la suite...

MAISONS D'HIER ET D'AUJOURD'HUI : 57 RUE DU PETIT COTEAU À VOUVRAY

Les promenades dans la commune de Vouvray me permettent de découvrir des maisons anciennes, qui auraient certainement des tas d'histoires à nous raconter, ce qui me décide à entamer une nouvelle série intitulée "Maisons d'hier et d'aujourd'hui".

Aujourd'hui, voici la maison du 57 rue du Petit Coteau à Vouvray, telle qu'elle est en ce 5 avril 2021, et fermée depuis des années. Elle se situe juste en dessous du château de Moncontour, dont on aperçoit l'une des tours à l'arrière, sur la photo ci-dessous. Ce qui me frappe, chaque fois que je passe devant cette maison, c'est ce revêtement extérieur qui craque à plusieurs endroits et qui doit cacher un joli mur de pierres, comme si la maison avait besoin de "respirer"... Car elle est très ancienne, comme vous allez le voir.

Lire la suite...

EXTRAIT D'UN VOYAGE AGRONOMIQUE EN 1809 À VOUVRAY

En effectuant des recherches sur la Cisse, je suis tombée sur cet ouvrage Extrait d'un voyage agronomique fait dans l'été de 1809 au sud-ouest de la France écrit par le sénateur comte Depère et publié à Paris en 1812. L'ouvrage débute par un chapitre "Irrigations" dans lequel il est question de canaux d'irrigation installés près de l'embouchure de la Cisse dans la Loire, de la Frillière et de son relais de poste, et des champs de mûriers destinés à l'alimentation des vers à soie et donc aux magnaneries pour la sériciculture tourangelle. Preuve en est qu'il y avait bien des champs de mûriers à Vouvray autrefois pour alimenter cette prestigieuse industrie de la soie tourangelle... dont il ne reste presque plus rien aujourd'hui, fort malheureusement.

Lire la suite...