Actu

ÉCOLE SUPÉRIEURE EN INTELLIGENCE DU PATRIMOINE

Dans le cadre du programme prévu par le Conseil Régional en 2019, qui célèbrera les 500 ans de la Renaissance, le Centre d'Études Supérieures de la Renaissance (CESR) de Tours pilote le projet d'une reconstitution en 3D de la collégiale Saint-Martin. Mais c'est aussi une partie du quartier des Halles que chercheurs et techniciens du numérique ont fait revivre.

Pour le Centre d'Études Supérieures de la Renaissance, l'utilisation de ces technologies, à mi-chemin entre la recherche et la pédagogie, est désormais incontournable et représente un enjeu essentiel. Familier des reconstitutions réelles comme celle d'une fête de cour il y a deux ans, ou virtuelles, comme la numérisation intégrale du Château de Chambord, doté d'un pôle numérique, le CESR dispose également désormais d'un incubateur de start-ups au sein du pôle Mame. En outre, une plateforme de données, baptisée Renaissance-transmédia lab, sera très bientôt mise en ligne. Une technologie devenue à ce point essentielle que le CESR ouvrira, à la rentrée 2018, son École Supérieure en Intelligence du Patrimoine, "au croisement des sciences sociales et des sciences du numérique". Parmi les formations, trois masters seront consacrés à la maîtrise des nouvelles technologies, dans le domaine de la recherche comme de la médiation. Lien vers le livret d'information de cette nouvelle école.

Source : Tribune Hebdo (journal d'information de la métropole tourangelle, n°412, 26 avril au 2 mai 2018)

Imprimer E-mail