Actu

PROJET DE CLASSEMENT DES MADERES, ATELIER D'OLIVIER DEBRE

Le plan de gestion du Val de Loire patrimoine mondial invite à préserver le patrimoine remarquable (orientation 1). La Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) Centre-Val de Loire a identifié 20 périmètres ligériens pour lesquels une procédure de classement est envisagée, et dont plusieurs ont fait l’objet d’une enquête publique fin 2015.

Ces paysages exceptionnels, en grande partie ruraux, sont emblématiques du Val de Loire. Parmi les projets de classement, soumis à enquête publique en Indre-et-Loire en 2015, figure la propriété Les Madères à Vernou-sur-Brenne, propriété du peintre Oliver Debré.

Les Madères - © Vernou-sur-Brenne

Comme l'indique la Nouvelle République, dans un article du 11 septembre 2015, "Les Madères, maison familiale des Debré, est le dossier le plus avancé de tous. Il va aboutir bientôt. L'habitat troglodytique y est exceptionnel. L'histoire de la demeure n'est pas banale non plus puisque trois générations de Debré y ont déjà vécu. La loi sur les sites classés date de 1930 même si les premiers textes remontent au début du XXe siècle. Cinq critères sont retenus, explique Franck Lellu : artistique, avec par exemple une maison d'écrivain ; pittoresque, « qui mérite d'être peint » ; historique, comme un champ de bataille ; scientifique ; et légendaire, comme la forêt de Brocéliande. La Loire est classée « Unesco ». Les sites classés vont s'y greffer, s'y adosser bien sûr, et profiter d'autres avantages."

En septembre 2013, le Centre de Création Contemporaine Olivier Debré ouvrait, pour la première fois au public, les portes des Madères, la maison-atelier d'Olivier Debré et voici ce que l'on pouvait lire en accueil : "S’imaginer le fleuve Loire, c’est poser son regard sur l’un des grands tableaux qu’Olivier Debré a peint en Touraine. La visite de sa maison-atelier nous plonge au cœur du paysage qui inspira fortement sa peinture. Enfant, Olivier Debré passe ses vacances à Nazelles dans la propriété de son grand-père, le peintre Edouard Debat-Ponsan, puis dans cette maison familiale des Madères à Vernou-sur-Brenne acquise par son père, le Professeur Robert Debré. C’est en peignant chaque été les paysages de Touraine que s’aiguise le regard du futur peintre, et que se développe une sensibilité accrue à la beauté de la nature et de ses lumières changeantes. Devenu l’une des figures majeures de l’abstraction lyrique en France, Olivier Debré voyagea, exposa et peignit dans le monde entier. Mais son atelier de Touraine resta un point d’ancrage et les paysages environnants une source d’inspiration inépuisable. Ouvrant pour la première fois ses portes au public, l’atelier des Madères est resté inchangé depuis la disparition de l’artiste en 1999. Au-delà de ses pièces troglodytes où l’artiste travaillait et entreposait ses toiles, l’atelier d’Olivier Debré est la demeure toute entière, ses jardins, et les bords de Cisse et de Loire qui l’environnent."

Dans la lumière de l'Impressionnisme, Edouard Debat-Ponsan

Imprimer E-mail