L'AMENAGEMENT DES LOGES DE VIGNES : DES IDEES A REPRENDRE

On connaît les lauréats du concours Loire & Loges, organisé par la Jeune Chambre Économique de Tours et la Maison de l’Architecture du Centre, en partenariat avec Tour(s)plus, la ville de Tours et la Mission Val de Loire Patrimoine Mondial de l’Unesco. Cette consultation a permis de revisiter l’une des constructions les plus typiques du patrimoine ligérien. L’idée était donc de rendre hommage à cette petite construction nommée « maison », « loge » ou « cabane de vigne ». D’une taille allant de 6 à 15 m2, elle a fait son apparition dans le Val de Loire au XVIe siècle.

 

Loge de vigne à Chouzéloge de vigne à Chouzé

En partant du principe que la loge de vignes avait parfois vocation de refuge pour les vagabonds, ceux qui allaient de villages en villes, et « faisaient la route », un concours a donc a été organisé pour concevoir un abri pour les cyclotouristes, le long du parcours de la Loire à Vélo. Il était ouvert aux architectes, designers et paysagistes de moins de 30 ans et étudiants en école d’architecture et de paysage.

Le moins que l’on puisse dire est que ce thème a inspiré les candidats. Le jury a dû choisir parmi les 275 projets soumis par les équipes venant de 30 pays (Albanie, Argentine, Allemagne, Brésil, Canada, Chili, Portugal, Etats-Unis, Italie, Espagne, Philippines, Kosovo…).

Un prix spécial a d’ailleurs été décerné, en plus des trois premiers prix, pour chacune des deux communes qui accueilleront les projets, à Chouzé-sur-Loire (une commune située à égale distance de Saumur et de Chinon, sur le territoire du Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine) et à Savonnières (au bord du Cher, à 10 km de Tours). Sans être chauvins, les projets imaginés par des Français sur la base d’une fenêtre sur Loire pour Chouzé et d’une arche pour Savonnières sont très originaux.

Vouvray n’est pas concernée par ce vent de création. Néanmoins, la commune a été signataire de la charte Val de Loire Patrimoine mondial de l'Unesco et la restauration de ces loges de vignes aurait dû faire partie des priorités dans le cadre d'une réflexion de développement touristique et culturel. C’est après tout un élément du petit patrimoine du Vouvrillon, qui fait partie intégrante de l'histoire des viticulteurs et de notre terroir. Voir le site : http://www.loire-et-loges.com/concours_concept.php

Imprimer E-mail