MEMOIRE DE PIERRES

Visible à Vouvray, dans la salle du conseil de la mairie, une exposition itinérante retrace l’histoire et l’architecture des monuments aux morts dédiés aux soldats de la Première Guerre mondiale. L’exposition « Mémoire de pierres » est une réalisation du service patrimoine du Pays d’art et d’histoire Loire Touraine. Elle a été menée en partenariat avec le Comité d’Amboise du Souvenir Français, de l’association De l’œil à l’image et avec le concours des communes du territoire (pour les archives et les photographies).

A travers du texte et des photos, on découvre ou redécouvre l’importance de ces monuments au sein du patrimoine français, au même titre que les châteaux, églises et autres abbayes. L’expo rappelle qu’entre 1919* et 1925, pas moins de 30 000 monuments aux morts sont apparus partout en France. Aujourd’hui 95 % des communes en possèdent un.

Concernant Vouvray, on apprend qu’une famille a offert le terrain dans le cimetière dès 1916 et que le Docteur Ludger Cruer (qui a donné son nom à une place) a contribué financièrement à l’édification du monument aux morts. Un lieu de mémoire pour lequel la commune s’est endettée à l’époque de 14 000 francs.

Il existe en fait deux monuments dans notre commune. Celui qui se trouve au cimetière, et que l’on doit au sculpteur Charles Gir, porte la mention « La douleur gardienne de la mémoire de nos héros », en dessous de la formule plus générique « à nos morts ». On trouve la même inscription sur le monument de Saint-Amour dans le Jura, qui a été élaboré par le même auteur. La stèle du cimetière comporte par ailleurs la veuve de la douleur, enveloppée de la tête aux pieds par un voile et tient un glaive, la pointe tournée vers le bas.

Le second monument, en face de l’église, est plus récent. Il comporte une autre inscription : « à la mémoire des enfants de Vouvray morts pour la France au cours des guerres ». Constituée de 10 panneaux, l’exposition a déjà été présentée dans pas moins de 19 lieux, répartis sur 17 communes différentes. Elle poursuivra son itinérance jusqu’en 2018 dans toutes les communes du Pays de Loire Touraine qui en feront la demande.

 

*Date à laquelle Poincaré et Clémenceau ont ordonné de glorifier les morts pour la France au cours de la Grande Guerre.

Imprimer E-mail