Architecture

LE TUFFEAU & LES ENDUITS

Habiter le tuffeau aujourd'hui... C'est le titre d'une conférence très intéressante, donnée par l'architecte Bruno Duquoc à l'Ecomusée du Véron, en partenariat avec le Parc Naturel Régional Loire-Anjou-Touraine.

Lire la suite

Imprimer E-mail

LA PIERRE D'ATTENTE

Ce monument vouvrillon, situé devant l’église, place Sadi Carnot, est méconnu, maltraité, abandonné. Il mérite qu’on s’y attarde. Quel est cet « objet » dont beaucoup n’ont même pas remarqué l’existence ? Certes, ce monument n’est pas bien grand : 2m de long sur 1m de large et 72 cm de haut. Les pierres qui le composent sont là depuis plusieurs siècles (au moins depuis le 16ème), à 8m environ du mur Sud de l’église, jadis ombragées par l’orme (les ormes, d’après la carte postale) de Sully.

Lire la suite

Imprimer E-mail

MEMOIRE DE PIERRES

Visible à Vouvray, dans la salle du conseil de la mairie, une exposition itinérante retrace l’histoire et l’architecture des monuments aux morts dédiés aux soldats de la Première Guerre mondiale. L’exposition « Mémoire de pierres » est une réalisation du service patrimoine du Pays d’art et d’histoire Loire Touraine. Elle a été menée en partenariat avec le Comité d’Amboise du Souvenir Français, de l’association De l’œil à l’image et avec le concours des communes du territoire (pour les archives et les photographies).

Lire la suite

Imprimer E-mail

LA PIERRE QUI CHANTE

Avez-vous regardé le monument à Charles Bordes ?

© Bernard Cassaigne© Photo Bernard Cassaigne

Tant de gens passent sur cette place (c’est la place Sadi-Carnot) en ne jetant qu’un coup d’œil rapide sur le mur de l’église, et tant de gens stationnent sur cette place, pour garer leur voiture, ou dans l’attente de la sortie d’un mariage ou d’un enterrement. Jadis, sur cette place, devant l’église et le monument, il y avait un gros orme, dit « orme de Sully ». Il était malade, atteint de la graphiose, comme bien des ormes, et la tempête a eu raison de lui à l’automne de 1967. Et même auparavant, il y avait deux ormes, comme on le voit sur cette carte postale du début du 20e siècle.

Lire la suite

Imprimer E-mail