Vin

LE QUINQUINA VOUVRAY BOURIN

Saviez-vous que le Quinquina Vouvray était, au début du XXe siècle, une boisson extrêmement prisée ?

Le Quinquina (Cinchona officinalis) est un arbuste ou petit arbre sempervirent de la famille des Rubiacées, originaire de l'Équateur, qui est exploité pour son écorce dont on tire la quinine, fébrifuge et antipaludéen naturel; elle stimule l'organisme et l'appétit par augmentation des sécrétions salivaires et gastriques et soigne l'anémie. Qui dit "quinine" fait sans doute penser à l'Indian Tonic (Schweppes), qui contient des extraits de quinine à l'amertume reconnaissable entre toutes. Le terme "quinquina" peut aussi bien désigner l'espèce botanique que l'écorce de quinquina ou le vin de quinquina, préparé à partir d'écorce de quinquina, d'alcool et de vin blanc ou rouge.

Lire la suite

Imprimer E-mail

LE VOUVRAY DANS L'ILLUSTRATION

En feuilletant des numéros de l’Illustration, nous trouvons une publicité pour le Vouvray. Une réclame qui vaut le détour.

Dans ce numéro du 19 novembre 1932, une publicité vante les mérites du Cristal-Vouvray. « N’est pas Vouvray tout vin qui mousse ! », peut-on lire en titre. Un texte décrit la déception d’un couple qui se délectait d’avance de boire du vin mousseux, mais qui fait la grimace car il n’a pas choisi la qualité d’un Cristal-Vouvray. Le liquide est présenté comme un Vouvray mousseux, le seul vin qui, avec le vin de Champagne, est « celui qui s’accorde le mieux avec la mousse ». « Traité comme le Champagne », c’est « un vin de grande classe, racé et délicieux, et que l’on peut boire souvent… sans se ruiner ».

Lire la suite

Imprimer E-mail