DIAPORAMA SUR LE BARRAGE A POUTRELLES SUR LA CISSE

La désastreuse crue de la Loire de 1856, qui s'éleva jusqu'à la cote de 7,55 mètres, causa d'importants dégâts. A la demande des maires de Vouvray et de Vernou, Napoléon III (1808-1873) autorise le 5 novembre 1859, par décret d'utilité publique, la construction d'un barrage à poutrelles sur la Cisse à Vouvray, destiné à protéger la vallée contre les inondations de la Loire et à l'irriguer.

Les plans du barrage avaient été dressés en 1857 et 1858 par Henri Cormier, ingénieur en chef. Le barrage est situé à 150 mètres en amont du pont (qui enjambe la Cisse) et se rattache aux levées de ce dernier par deux banquettes en terre.
Le barrage à poutrelles est un ouvrage important, fonctionnant dans les deux sens, c'est à dire empêchant les eaux de la Loire de remonter la Cisse en cas de forte crue, et d'autre part pouvant retenir les eaux de la Cisse pour assurer un étiage suffisant en période de sécheresse.
Le barrage, d'une longueur de 49 mètres, comporte 6 piles rectangulaires de 1,50 mètres de largeur, présentant des "musoirs" en demi-cylindre. Elles sont séparées par des pertuis ou passages, de 2,50 mètres sauf pour le pertuis de navigation proche de la rive droite, qui en est distant de 5,20 mètres.
Les flancs des piles sont creusés de rainures verticales, alignées dans l'axe de l'ouvrage, qui reçoivent des poutrelles se superposant. Les grandes poutrelles sont manoeuvrées par des treuils mécaniques à cliquet fixés sur la passerelle courant au-dessus des piles. Sur l'extrémité droite du barrage s'élève le magasin à poutrelles, simple construction couverte d'un toit à deux pans, dont la voûte intérieure est en maçonnerie de moellons bruts. (Source : Bulletin de la Société Archéologique de Touraine, année 2003)

Voici un diaporama sur le barrage à poutrelles, qui enjambe la Cisse et l'étang dans lequel arrivent les eaux du plateau de Vouvray avant de se déverser dans la Cisse.

Imprimer E-mail