Jardins

PROPOSITION D'AMÉNAGEMENT DU PARC DE LA ROCHE FLEURIE

Le 3 juin 2017, j'ai donné une conférence sur le Jardin de la Roche Fleurie; propriété située rue du Petit Côteau à Vouvray et qui appartenait, au début du XXe siècle à M. et Mme Émile Delahaye. Le 22 août 1906, Olympe Delahaye accueille seule (son époux décède en 1905) une délégation de la Société Tourangelle d'Horticulture, guidée par le jardinier chef de la Roche Fleurie, M. Abel Marcadet. Le compte-rendu, extrêmement détaillé, de cette visite nous permet aujourd'hui de comprendre comment les jardins de cette propriété étaient organisés au début du XXe siècle.

Le cercle jaune symbolise l'ancien verger et jardin potager de la propriété de La Roche Fleurie - © Google

Ce qui accueillait autrefois le verger et le jardin potager de la propriété est aujourd'hui une zone humide, régulièrement inondée en hiver dans sa partie proche de la route départementale RD152. Le portail d'entrée du verger et du potager se tient encore droit : il mériterait d'être restauré, repeint et une haie bocagère pourrait être plantée de part et d'autre afin de symboliser l'ancienne clôture de propriété.

Au printemps, on y observe encore des populations de tulipes sauvages (Tulipa sylvestris L.), qui sont une espèce botanique protégée qui ne prospère que sur les terrains épargnés par les produits chimiques. Ainsi, on ne les observe plus que dans les vignes non traitées de Vouvray.

Tulipa sylvestris L. - INPN ©

Il pourrait être intéressant de créer une collection de tulipes botaniques et horticoles dans ce parc, en complément de l'espèce indigène, sur les bordures préservées de l'eau stagnante en hiver. Le sous-bois pourrait être éclairci et planté de quelques arbres à fleurs (merisiers, magnolias, pommiers) afin d'apporter lumière, parfums et diversité à l'ensemble.

L'ancien chemin de la propriété, menant au portail, serait nettoyé, la zone, sécurisée, et une aire de pique-nique (avec poubelles) pourrait être aménagée pour les touristes, les amateurs de vélo et de randonnées qui emprunteront notamment le nouveau tronçon de l’itinéraire Saint-Jacques de Compostelle.

Imprimer E-mail