Jardins

DESTIN DU LOPIN

Tout en bas, entre la route de Monnaie et la rue de la Bonne Dame, un lopin oblong, de forme étrange, est voué à un triste destin.

Celui qui écrit ces lignes y a vu un cheval labourer dans les années 80 du siècle dernier ; c'est si loin ?

Aujourd'hui, ce pourrait être un jardin, avec des fleurs partout. Mais non, on a tout coupé, c'est une triste parcelle où il n'y a plus rien, sauf… Sauf… la forme de cette parcelle, bien marquée par un muret en bon état surmonté de briques plates, ce qui est caractéristique du village de Vouvray que nous aimons.

Cette parcelle, d'ailleurs, a son pendant (fleuri celui-là) vers le bourg, entre la rue Gambetta et la même route de Monnaie (ici appelée rue Victor Hugo). Sauf… un arbre obstiné, au milieu, et un puits, et une vieille pompe.

Sauf… une belle entrée sur la rue de la Bonne Dame, à laquelle le muret s'accroche en montant avec deux courbes harmonieuses.

Il n'est pas possible que cela disparaisse. Le carrefour est-il si périlleux qu'il faille un aménagement de sécurité ?

Va-t-on enlaidir Vouvray, "cité fleurie" paraît-il ? Pourquoi ne pas faire ici un jardin public où nos yeux fatigués se poseraient ?

 

Imprimer E-mail