CHARLES VAVASSEUR

Charles Vavasseur (1867-1950)

Maire de Vouvray sans interruption de 1908 à 1944, il a été élu député d’Indre-et-Loire en 1919 et a siégé à l’Assemblée Nationale jusqu’en 1924 avec le groupe de la Gauche républicaine démocratique. Le nom ne doit pas tromper : Vavasseur n’était pas de gauche*. Il reçoit à Vouvray, entre 1936 et 1938 une dizaine de réunions du PSF (Parti Social Français) et des Croix de Feu. Comme président de la Société d’Agriculture d’Indre-et-Loire, il était à Vichy, au Conseil national, en 1941.

Lire la suite

Imprimer E-mail

ARMAND MOISANT

Armand Moisant (1838-1906)

Né le 28 août 1838 à Neuillé-Pont-Pierre (Indre-et-Loire) et mort dans cette même commune le 10 juillet 1906, cet ingénieur-constructeur et industriel français était le grand concurrent de Gustave Eiffel. Il s'illustra de 1870 à 1906 dans de grands travaux de constructions métalliques en France tels que le Bon Marché, le Grand Palais et autres travaux pour les expositions universelles de Paris, le métro aérien et la gare de Lyon à Paris, le pont du Midi à Lyon ainsi que dans les colonies et le monde entier.

Lire la suite

Imprimer E-mail

EMILE DELAHAYE

Emile Delahaye (1843-1905)

Le premier constructeur français d’automobiles de luxe a vécu à Vouvray. Né à Tours, rue de l'Ancienne-Intendance (rue des Halles) en 1843, Émile Delahaye était le fils d'un tapissier de la rue Royale (aujourd'hui, la rue Nationale). Une ville dans laquelle il se mariera (1873) et reviendra en 1879 pour s'installer et racheter l'entreprise de Julien Bréthon, constructeur de matériels et de fours pour céramistes. L'adresse est au 34, rue du gazomètre. Rapidement, l'ingénieur reconvertit l'entreprise et l'oriente vers les fabrications mécaniques, essentiellement pompes et moteurs.

Lire la suite

Imprimer E-mail

CHARLES BORDES

Photo dans La Tribune de Saint-Gervais, (15e année, numéro spécial, décembre 1909).
Photo dans La Tribune de Saint-Gervais, (15e année, numéro spécial, décembre 1909)

Charles Bordes (1863-1909)

Né à la Bellangerie, musicien.

Son père, Frédéric Bordes, était maire de Vouvray sous le Second Empire. Charles Bordes fut l’élève de Marmontel et de César Franck. Passionné par le chant grégorien, il a rénové la musique liturgique. Il a créé les « Chanteurs de Saint-Gervais » dans l’église parisienne du même nom dont il était maître de chapelle (1890). En 1896 il a fondé la Schola Cantorum et s’est entouré d’Alexandre Guilmant et de Vincent d’Indy. Cette école d’enseignement musical, rattachée à l’Institut Catholique de Paris, était située à partir de 1900 au 269 rue St Jacques où elle est encore *. Il en a fondé d’autres, notamment à Montpellier. Avec les « Chanteurs de Saint-Gervais », il a sillonné la France.

Lire la suite

Imprimer E-mail