Propriétés de Vouvray

MAISONS DISPARUES AUX PATYS OU PATIS

Publié par Sophie LE BERRE le .

Lorsque vous êtes au carrefour entre la rue du Petit Coteau et la rue des Patys (également orthographiée Patis), avez-vous déjà remarqué les ruines d'une maison dans la partie boisée ? Eh bien, figurez-vous qu'elle était déjà représentée sur le cadastre napoléonien de 1819 et il y avait même deux autres constructions, dans ce qui est aujourd'hui un petit bois, mais qui accueillait autrefois des vignes et même une saulaie !

Lorsque l'on s'amuse à superposer le cadastre napoléonien de 1819 sur une capture d'écran de Google Map ©, voilà ce que cela donne : les trois constructions de 1819 apparaissent nettement dans les rectangles jaunes. Et en consultant les états de sections de l'époque, l'on apprend que le propriétaire des deux plus grosses constructions (les deux de gauche, ci-dessous) ainsi que les jardins et prés environnants appartenaient à un certain Martin BURÉ.

Il est également intéressant de consulter le cadastre par masses de culture (1802-1806), disponible sur le site Internet des Archives d'Indre-et-Loire (Section E de Moncontour.3P2/46/5) :

La couleur rosée symbolise des vignes, le vert clair, des prés, la lettre J indique un jardin et l'on constate qu'il y avait une saulaie (plantation de saules pour l'osier) et donc un terrain humide, ce qui est cohérent avec la proximité de la Loire; le paysage a bien changé en deux siècles.

Sur le cadastre de 1966 (Sections BM et BN, planche 63, Archives d'Indre-et-Loire ©), la maison du milieu a disparu...

Et lorsque l'on termine cette consultation avec le cadastre actuel, disponible sur le site gouvernemental, les deux constructions sont toujours répertoriées :

Imprimer